Sélectionner une page

Découverte du quartier

tony garnier états-unis
 

Connaissez-vous le quartier du 8ème arrondissement de Lyon ?
Un quartier résidentiel à l’aspect culturel fort. C’est ici que l’Atelier Eco Couture s’est installé, au plein cœur de la Cité Tony Garnier, quartier Etats-Unis. Découvrez le lien entre BAHOR et le quartier à travers les œuvres de Tony Garnier.

 

Bahor Eco Couture : pourquoi ce quartier ?

Navbakhor Boudot, Fondatrice et Directrice Générale d’Eco Couture, a décidé d’implanter son activité au cœur de la Cité Tony Garnier, quartier Etats-Unis dans le 8ème arrondissement de Lyon. Ce choix ne relève pas du hasard mais bien d’une volonté. En effet, le quartier Etats-Unis est riche en histoire liée à la soie et à la diversité des cultures.
Avec son association Eco Couture fondée en 2018, Bahor a pour souhait d’aider les femmes du quartier Etats-Unis à s’intégrer socialement et professionnellement. D’abord, par l’apprentissage de la langue française et de ses codes, qui sont souvent inconnus des femmes venues de pays étrangers. Ensuite, par la découverte et l’apprentissage des métiers de la couture : elles mettent du leurs pour créer les collections d’accessoires et de prêt-à-porter féminin BAHOR France et contribuent ainsi au développement de l’association.

Aider le quartier qui entoure notre atelier nous semble naturel. Pendant la crise sanitaire du coronavirus en 2020, à la levée du confinement, nous avons distribué des masques réutilisables en tissu aux habitants afin qu’ils se protègent au mieux.
Le quartier Tony Garnier a cependant encore plus de choses à raconter.
Remontons au début des années 1920 pour découvrir l’histoire du quartier.

 

 

La visite du quartier

 

D’où vient le nom du quartier Etats-Unis à Lyon ?

Un nom de quartier qui fait perdre le nord et déstabilise au premier abord. Il est à l’origine des alliés de la Première Guerre Mondiale, pour rendre hommage et remercier les Alliés Américains qui sont entrés en guerre en 1917.

À l’époque de l’entre-deux-guerres, dans les années 30, le quartier commence à prendre son aspect actuel. La vaste plaine de champs deviendra rapidement le lieu d’activité des usines et une vague d’immigration importante entraînera le développement du quartier. À la demande de la mairie, Tony Garnier est appelé pour construire un quartier résidentiel de logements bon marché (HBM habitations bon marché), plus communément appeler aujourd’hui HLM (habitation à logement modéré). La Cité Tony Garnier se compose alors de 46 bâtiments d’une capacité de 1586 logements familiaux et une soixantaine de petits commerces au rez-de-chaussée. Les logements de la Cité Tony Garnier sont presque tous identiques : une décoration minimaliste art déco des année 30, un rez de chaussée et 5 étages d’appartements avec son typique balcon hexagonal. Un aménagement révolutionnaire et avant-gardiste pour l’époque autour des usines comprenant gaz, électricité et WC. Des immeubles construits à échelle raisonnable pour le bien-être des habitants aux revenus modestes.

 

L’évolution du quartier Etats-Unis Cité Tony Garnier

En plus d’être un architecte, Tony Garnier était un urbaniste. Il pensait la ville comme une cité industrielle. En créant des logements pour tous près des industries, il créa une ville dans la ville.

 Grâce à la visite de la guide du Musée Urbain Tony Garnier, nous avons pu visiter un appartement meublé des années 30 dans son jus. Retour à l’époque de l’entre-deux-guerres : une porte s’ouvre et on croit à un retour dans le passé. Décoration, équipement de la cuisine, photos polaroïd de l’époque nous font comprendre les conditions de vie dans un appartement moderne des années 30.

Le quartier des Etats-Unis du 8e arrondissement de Lyon a été réhabilité entre 1986 et 1999 suite à la réalisation de 25 murs peints. Au travers de ces fresques murales qui colorent les façades du quartier, nous découvrons les travaux architecturaux de Tony Garnier et les cités idéales du monde entier. Le musée à ciel ouvert propose des peintures murales représentant les grands travaux de la ville de Lyon par Tony Garnier : le Stade de Gerland, le Quartier des Etats-Unis, l’Hôpital Grange Blanche ainsi que les abattoires de la Mouche, désormais halle Tony Garnier qui accueille le marché alimentaire.

L’aspect interculturel est très présent au sein du quartier. D’abord de part la population, majoritairement issue de migration mais aussi à travers les peintures. 6 fresques représentent “la cité idéale” par des artistes internationaux (Mexique, Russie, Egypte, Etats-Unis, Côte d’Ivoire).

Le but étant de revaloriser le quartier et de mettre l’art et la culture à portée de tous.
Tony Garnier fût l’un des premiers urbanistes avec l’idée avant-gardiste d’une cité moderne conçue suivant un zonage très précis regroupant les 4 fonctions essentielles de la ville : travail, habitat, santé et loisirs.

 

Tony Garnier, fils de Canuts

Tony Garnier était un architecte visionnaire et urbaniste d’avant-garde. Il est devenu une figure centrale de l’histoire architecturale et sociale de Lyon. Il a su concilier l’évolution de la ville ainsi que le confort de habitants du quartier autour de l’industrie.

Il naît en 1869 à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse. Ses parents sont des ouvriers tisserands de la soie sur les machines à tisser. On les appelle des Canuts. Au sein de la fabrique, ces femmes et hommes sont parmi les plus considérés des ouvriers. Ils se révoltent d’ailleurs en 1831 et deviennent le symbole des grands mouvements de pensée sociale du XIXème siècle. Confronté dès son plus jeune âge à ces problématiques sociales, Tony Garnier, devenu adulte, concilie modernité et humanité dans ses constructions de logements sociaux.

Motivé et passionné par l’architecture, il tentera à 6 reprises le concours du Grand Prix de Rome avant d’être lauréat. Attaché à ses racines, il reviendra à Lyon avec son rêve de Cité idéale ou Cité Industrielle. La mairie lui fera alors confiance pour des travaux majeurs.

Il reste aujourd’hui une figure majeure de l’architecture moderne de l’époque, lui qui pensait à la place et le confort de l’Homme dans ses travaux.

 

Nous sommes fiers d’être implanté dans la rue des Serpollières, en plein coeur de la Cité Tony Garnier de Lyon, proches des femmes que nous voulons accompagner vers le monde du travail.

Si vous êtes curieux de visiter le quartier Etats-Unis de Lyon, notre atelier Eco Couture se trouve à proximité du Musée Urbain Tony Garnier. N’hésitez pas à nous rendre visite, l’atelier-boutique est ouvert au public en semaine de 9h à 17h au 6 rue des Serpollières, 69008 Lyon.

Merci à toute l’équipe du Musée Urbain Tony Garnier pour la visite et leur disponibilité.